Le village de Mai Chau – Province Hoa Binh – Nord Vietnam

Le village Lac à Mai Chau se trouve à 60km du ville de Hoa Binh, province de Hoa Binh, lui-même à environ 130km de Hanoi.

La plupart des touristes qui viennent à Mai Chau pour vivre la vie local de l’ethnie Thai. La route Hanoi – Hoa Binh – Mai Chau offre des paysages extraordinaire, en particulier juste avant d’entamer les derniers 15km de descente, au sommet du col Cun.

Avant d’arriver dans la vallée de Mai Chau, on peut avoir la vue magnifique. En bas, apparaît la bourgade de Mai Chau au fond d’une vallée verdoyante. Les rizières sont parsemées de rangées de maisons des villages Thais. Ces maisons sont toutes faites sur le même modèle: leur plancher en bambou est surélevé à 1,5m du sol, sur des pilotis de bois; la toiture est généralement en feuilles de latanier ou de rotin; les larges fenêtres permettent à l’air frais de circuler et servent de cadres pour des paniers d’orchidées ou des cages d’oiseaux. À côté d’une fenêtre se trouve habituellement un métier à tisser; c’est le lieu de travail de la jeune fille de la maison.

Avant de demander sa main, un prétendant examinera attentivement la pile de couvertures et d’oreillers tissés de motifs de couleur, afin d’évaluer sa dextérité et sa persévérance. De la même façon, une jeune femme peut juger des capacités de travailleur de son futur époux en étudiant le nombre de trophées d’écailles, et surtout de queues de poissons, collées sur les piliers de bois.

Avant de prendre l’escalier, on demande aux visiteurs de se déchausser, voire même de se laver les pieds. À l’intérieur, l’hôte déroule une natte pour s’asseoir. Il présente aux invités une jarre d’alcool de riz violet fait maison, le ruou can. On boit directement dans la jarre grâce à plusieurs pailles de bambou. Pendant, ce temps, l’hôtesse commence à préparer le riz gluant à la vapeur. Juste à côté, il y a généralement un étang de poissons et l’hôte attrapera celui désigné par l’invité pour en faire une bonne soupe.

Une nuit dans une maison sur pilotis de Mai Chau prend toute sa saveur si elle est s’agrémente d’une séance de danse et de chanson, accompagnée par la musique des gongs.