La cathédrale de Phat Diem

Phat  Diem (Kim Son) abrite une cathédrale remarquable par sa taille et son architecture sino-vietnamienne unique. Sa voûte est soutenue par des colonnes massives en bois de 1m de diamètre sur 10m de hauteur. Vous apercevrez sur les côtés des statues de bois et de pierre fort étranges. L’autel est formé d’un seul bloc de granit. Les façades extérieures s’élèvent à 16 m du sol.

A l’époque de la colonisation française, la cathédrale était un haut lieu du catholicisme dans le Nord. Phat Diem possédait même un séminaire. En 1954, la division du pays a entraîné le départ massif des catholiques vers le Sud et la fermeture du sanctuaire. Celui-ci est aujourd’hui rouvert, de même que les dizaines d’églises des environs. Selon les derniers chiffres, quelques 120 000 catholiques vivent dans la région.

Le complexe regroupe de nombreux édifices, dont le plus vaste a été achevé en 1891. L’ensemble a été fondé par un prêtre vietnamien du nom de Six, qui est enterré sous le parvis de la cathédrale. Dernière le bâtiment principal, vôtre attention sera attirée par un amoncellement de roches calcaires ; le père Six les avait empilées pour vérifier si le terrain était adapté à la réalisation de son œuvre.

La tour la plus élevée abrite une cloche si grosse qu’elle ferait pâlir d’envie celle de Nôtre –Dame. Avec d’autres lourdes pièces de métal, elle fut hissée au sommet de la tour au moyen d’une gigantesque rampe de terre. Une fois la construction achevée, les déblais ont été amassés autour du lieu saint formant un tertre d’environ 1m de haut destiné à protéger l’édifice d’éventuelles inondations.